jazz-at-the-philharmonic-life-1944_6

Les Paul (guitare) - Nate "King" Cole (piano) - J. J. Johnson (trombone) - Illinois Jacquet, Jack McVea (tenor saxes) - Johnny Miller (bass) - Lee Young (drums)

Deux versions différentes écoutables ici : http://grooveshark.com/s/Blues/45PJgF?src=5 ou ici http://www.youtube.com/watch?v=TpA-4nbXoi4

Le revers du vinyle est son addiction, la dépendance au frisson du découvreur, aventurier temporel de la musique.

Alors que je pelrinais, comme à l'accoutumé chaque fin de semaine, chez un bouquiniste, après avoir jugé les tranches de nouveaux polars d'occasion qui encombreront lourdement mon faible espace de vie, je me dirigeais vers le "bac à vinyles". Pas le bac à 1 ou 2 euros, mais celui dans lequel les galettes sont un peu plus chères, mais dépassant rarement la 10n de pièces.

Donc, la main chargée de romans noirs, je rabatais de ce geste spécifique aux fouineurs de 33 tours les pochettes qui s'offraient à moi... mes livres m'encombrant, je les déposais sur le comptoir, les oubliant un moment. Mes deux mains dévouées, les images musicales se présentaient les unes après les autres... et Bim ! comme dirait une chère amie. Bim ! un enregistrement de 1944, Jazz At the Philarmonic (de Los Angeles). Du bon vieux jazz, nous avons passé l'antiquité pour être au Moyen Age. Un Moyen Age de lutte pour les droits et la musique du diable !

Mais ! me direz vous, en quoi est-ce intéressant un vieil enregistrement de Jazz, et bien parce que dedans, on y trouve un guitariste qui deviendra quelques dizaines d'années plus tard, un héros, un luthier, une guitare : Les Paul ! en personne, tout jeune, tout neuf, avant qu'il n'ait sorti quelconque album, avant qu'il ne devienne sa guitare de chez Gibson, avant quoi ! avec Nat "King" Cole au piano et d'autres qui ne restèrent pas si inconnus pour les connaisseurs...
et bien, chers audi-lecteurs, si le morceau est trop long, mettez le à partir de 6 min 45 secondes et de l'or en barres, je vous promets...